N’oublions pas les entrepreneurs fragiles

N’oublions pas les entrepreneurs fragiles

Dans une enquête inédite, l’Adie révèle que la moitié des entrepreneurs qu’elle accompagne pensent qu’ils ne pourront pas relancer leur activité après le confinement.

La crise risque d’entraîner une forte augmentation du #chômage et aura un impact lourd sur le tissu économique local et la relance de l’activité. Elle touchera les #territoires les plus vulnérables comme les zones rurales, les centres urbains dévitalisés et les quartiers qui seront touchés de plein fouet.

L’Adie a raison de se mobiliser et de plaider pour une relance #inclusive.

“Il n’est effectivement pas supportable, pas acceptable que les dynamiques d’inclusion et de contribution au bien commun s’interrompent” et se transforment en espoirs anéantis, en amertumes, en colères et potentiellement en révoltes.

La crise souligne la nécessité de soutenir le #développement d’activités ancrées dans nos #territoires, génératrices de solidarité et de nouveaux liens de hashtag#proximité, gage de prospérité.

Il est vital de soutenir vigoureusement ces entrepreneurs fragilisés pour éviter un immense gâchis social er un désastre humain.

https://www.adie.org/espace-presse/communique/covid19-ladie-plaide-pour-une-relance-inclusive/?fbclid=IwAR14W_hIizZr7fip9NDx361wE9sDD1fJfgxrzxTzBOB8dJrTr2kjQefcz_Y

#manavao #durable #futur #coronavirus #inclusion #solidarité #fractures

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *